fbpx
Sélectionner une page
Le plus grand enseignement de la crise actuelle, face à une menace pour laquelle il n’existe pas de véritable solution, c’est que nous ne pouvons compter que sur nous même. Et, dans la grande confusion du déconfinement qui approche, c’est le moment ou jamais de rassembler toutes nos forces pour consolider nos défenses immunitaires.
 
Les virus ne représentent pas un danger en soi. Depuis la nuit des temps, ils font partie de notre environnement naturel. Et même s’ils mutent régulièrement, un organisme humain doté de bonnes défenses immunitaires est normalement en mesure de les éliminer. Ce n’est pas tant le virus qui compte, mais la capacité de notre sys­tème immunitaire à s’adapter pour lui résister.
 
Le Covid-19 à l’origine de maladies de l’appareil respiratoire allant du simple rhume à une infection pulmonaire sévère, voire mortelle n’échappe pas à ce principe. Par le passé, plusieurs situations de ce type ont déjà entraîné des épidémies importantes: le SRAS, ÉBOLA, etc…. Seul un corps en bonne santé est alors en mesure de résister à ce type d’agression.
 
Des informations sérieuses disponibles, il ressort que les personnes les plus à risque sont les plus âgées et celles souffrant de maladies chroniques telles que l’asthme, le diabète, l’obésité ou autres problèmes cardiaques. Elles sont les plus susceptibles d’être victimes des formes graves de cette maladie.
 

L’ORIGINE DE NOS PROBLÈMES EST NOTRE MODE DE VIE: 

« Les humains ont évolué sur une planète sans lumière électrique pendant des milliers et des milliers de générations. Leur corps est conçu pour être alerte et éveillé pendant la journée et pour s’endormir la nuit. Nous vivons maintenant dans une société active 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, ce qui n’est pas en harmonie avec notre composition biologique. »
  Professeur George Brainard
 
Comme vous avez déjà pu le lire dans mes articles précédents, l’humain moderne souffre de plusieurs problèmes et carences directement liés aux développements survenus depuis la révolution industrielle et plus encore au cours des cinquante dernières années.
 
Nos ancêtres n’avaient pas à s’inquiéter. Leur nourriture était par nature BIO, riche en vitamines et oligo-éléments. Ils vivaient principalement à l’extérieur au soleil, jusqu’à dix heures par jour, et obtenaient naturellement les quantités et variétés de longueurs d’ondes dont le corps humain à besoin.
 
Mais au cours des dernières générations, les humains modernes ont opté pour de la nourriture de piètre qualité, produite de manière industrielle et pour une vie intérieure avec des systèmes d’éclairage artificiels et une exposition très limitée à la lumière du jour.
 
Cette manière de vivre depuis plus d’un siècle, a développé chez les humains des carences et des toxicités qui ont aujourd’hui un impact important sur notre bien-être sans même que nous nous en rendions compte.
 
Le fait est que les humains modernes manquent cruellement des avantages apportés par une alimentation saine et par la lumière naturelle du soleil. Cela a des conséquences dramatiques sur notre capacité immunitaire, et génère toutes sortes de maladies.
 
Avec l’augmentation de l’usage de nos écrans d’ordinateurs, tablettes et téléphones portables, les quatre dernières décennies, en particulier ont provoqué un changement radical dans nos conditions de vie. Nos corps sont confrontés aujourd’hui à trois types d’agressions :
 
  • Pollution : c’est principalement un phénomène moderne. Nos ancêtres ne transportaient pas dans leur corps les quantités de métaux lourds, de pesticides, de micro plastiques et autres produits chimiques nocifs que nous absorbons au quotidien. Et ils ne vivaient pas dans une atmosphère aussi chaude avec plus de 400 ppm de dioxyde de carbone et de particules fines que nous respirons aujourd’hui dans la plupart des grandes villes.
  • Malnutrition : Les fruits et légumes, que nous consommons quotidiennement sont produits de manière industrielle sur des sols fatigués qu’il faut constamment enrichir en engrais… chimiques la plupart du temps. Même bio, Ils ne contiennent plus les quantités de nutriments indispensables au bon fonctionnement de nos cellules. Nous devons compenser nos besoins d’une manière ou d’une autre.
  • Malillumination : Après des millions d’années, l’organisme humain est parfaitement synchronisé avec le soleil. Riches en lumière bleue, les rayons du matin ont pour effet de bloquer la production de mélatonine (hormone du sommeil). Le cerveau reçoit alors un ”signal de jour”. Ces rayons déclenchent la production d’autres hormones dont celles qui nous ouvrent l’appétit. En revanche, les tons rouges en soirée et la diminution de lumière bleue, inversent le processus et préparent notre corps au sommeil pour la nuit. Le cerveau reçoit un ”signal de nuit”. Cette horloge interne de 24 heures qui régit le corps humain est appelée horloge biologique ou rythme circadien. Depuis l’arrivée de l’électricité dans nos maisons et surtout l’utilisation de nos écrans d’ordinateurs, ce rythme est bousculé et le peu de temps passé sous le soleil ne permet plus au corps humain de recevoir sa dose indispensable de rayonnement naturel. De nombreuses études ont démontré que l’exposition nocturne à l’éclairage artificiel d’une pièce ou à des appareils électroniques la nuit, peut réduire considérablement la qualité de notre sommeil, nous prédisposant à la maladie. Ainsi, l’exposition à la lumière bleue ou verte la nuit est la première chose à corriger. Et pour le manque de lumière rouge et proche infrarouge le jour, il nous faut compenser.

LE SOLEIL SOURCE DE VIE POUR L’HOMME

Les chercheurs russes et ceux de la NASA, préoccupés au départ par le bien-être des astronautes dans l’espace ont clairement démontré que nous souffrons d’un déficit très important de lumière rouge et proche infrarouge. Celle là même qui favorise la création d’énergie ATP par nos mitochondries à l’intérieur de nos cellules.
 
Ces scientifiques ont démontré toute l’importance de cette lumière rouge sur le contrôle de la libération de certaines hormones, mais aussi sur des fonctions physiologiques primaires comme la digestion, la pression sanguine, la température et le métabolisme en général.
 
Ils ont estimés que le manque de bons rayonnements, tout particulièrement dans les longueurs d’onde rouge et proche infrarouge, pouvaient varier de 1 à 1000 par rapport à nos besoins réels. Et pourtant personne n’en parle…

 

POUR RENFORCER NOTRE CAPACITÉ IMMUNITAIRE NOS CELLULES ONT BESOIN D’UN MAXIMUM D’ÉNERGIE

Pour un fonctionnement optimum, nos cellules ont besoin d’énergie: nos mitochondries qui génèrent cette énergie doivent être efficaces en permanence. Leur perte d’efficacité réduit considérablement notre capacité immunitaire et nous rend plus fragile face aux agressions virales ou microbiennes. Cela explique s’il en est encore besoin l’importance du nombre de décès parmi les aînés.
 
Ces mêmes scientifiques ont démontré qu’avec l’âge, la quantité et la qualité de nos mitochondries diminuaient rapidement.
 
À 20 ans, vers la fin de notre croissance, nous avons un maximum (100%) de mitochondries en fonction: ce qui nous donne un maximum d’énergie.
 
À 40 ans, nous en avons perdu 50%. Nos cellules continuent à se régénérer plus ou moins vite selon l’organe dont elles font partie mais notre énergie commence à diminuer.
 
À 70 ans, nous avons perdu un autre 50% de celles qui nous restaient à 40: notre énergie a diminué d’autant et avec elle notre capacité à résister aux agressions.
 
Il ne faut pas s’étonner dès lors de voir la quantité de nos maladies modernes se multiplier (arthrose, dépression, cancer, infarctus, Alzheimer, etc….). Alors imaginez, notre vulnérabilité face au coronavirus passé un certain âge!
 
« … la grippe tue annuellement entre 300.000 et 640.000 personnes par an dans le monde, de tous âges et que pour l’instant (au 2 avril 2020) nous en sommes à 240.000 victimes pour le Covid-19, pour le monde entier et que l’âge médian des morts en France est de … 81 ans, ce qui veut dire que la moitié des morts avaient… plus de 81 ans. »
Charles Gave (président de Gavekal Research)

POUR S’ASSURER DE VIEILLIR EN BONNE SANTÉ, IL EST INDISPENSABLE DE COMPENSER NOS MANQUES

Côté nutriments, il existe de plus en plus de compléments alimentaires de qualité susceptibles de compenser nos besoins. Pour en avoir essayé plusieurs, je peux vous recommander en France la gamme de compléments NaturaForce. Mais ce que j’ai trouvé de plus complet et de plus efficace est un complément développé et produit depuis peu aux États-Unis, qui est composé de 23 puissants ingrédients naturels.
(je prépare un article et un PDF en français à ce sujet pour la semaine prochaine)
 
Pour ce qui est du manque de rayonnement rouge et proche infrarouge, le développement récent de la technologie LED permet aujourd’hui la fabrication de panneaux ayant la puissance nécessaire pour apporter les quantités de lumières rouges requises.
 
Ces panneaux produisent les rayonnements nécessaires sans effets secondaires néfastes: constaté par plusieurs milliers d’études scientifiques. Mais là encore, il ne s’agit pas d’utiliser n’importe quelles LED. En bas de 50mW/cm2 au point d’impact avec le corps, les résultats sont faibles et limités. Le temps d’exposition doit alors être augmenté pour obtenir les quantités requises.
Pour obtenir de bons résultats en profondeur, la puissance émise doit être au moins de 100 mW/cm2. Plusieurs matériels de qualité existent aujourd’hui, particulièrement aux USA (qui sont bien souvent en avance sur nous), en Angleterre et en France. Nous vous proposons la gamme de panneaux BIOLEDMAX. Ceux que mon épouse et moi utilisons avec satisfaction depuis un certain temps déjà.
 
Si vous décidez d’investir dans ce type de matériel il est primordial de bien vous faire conseiller, et surtout d’obtenir un tableau des puissances similaire à celui présenté ci-dessous. Vous y trouverez la puissance d’émission, le niveau d’irradiance au point d’impact fonction de la distance à laquelle vous vous placez, et la surface impactée. Tous les producteurs sérieux fournissent ces informations indispensables. Sans elles il vous est déconseillé d’investir dans ce type de produit.
 
Les milliers de chercheurs qui travaillent à étudier l’action de ces longueurs d’onde multiplient les analyses scientifiques et constatent que bien des maladies, y compris certaines maladies dégénératives pourraient être guéries grâce à cette nouvelle thérapie. En utilisant les bonnes doses de lumière, ils obtiennent des résultats parfois spectaculaires.
 
La plupart des scientifiques qui travaillent sur la question, dont Michael Hamblin de la Harvard Medical School, considéré comme la référence mondiale actuelle en matière de led-thérapie, pensent que dans un proche avenir, les foyers modernes seront équipés du matériel nécessaire pour compenser ce besoin de longueurs d’onde indispensables au bon fonctionnement du corps humain.
Dans l’immédiat, la meilleure formule Anti-âge susceptible de renforcer notre capacité immunitaire (et que je pratique moi même), est l’usage de la led-thérapie à domicile. En dehors du fait de repulper les visages de ces dames (la led-thérapie en boostant nos mitochondries, fait produire naturellement du collagène à nos cellules) et de leur redonner une jolie peau, elle est plutôt efficace pour réduire et éviter pas mal de problèmes et maladies liés à l’âge.
 
Je termine cet article avec cette citation du spécialiste américain Ari WHITTEN Ph.D:
 
Prenez tous les Compléments Alimentaires que vous voulez, Reposez vous au Maximum et Mangez la meilleure Nourriture du Monde….
Si vous ne Prenez pas les Bonnes Mesures pour Rebâtir votre Système Immunitaire et Stimuler votre Énergie, vous n’obtiendrez Pas les Meilleurs Résultats….