fbpx
Sélectionner une page

la suite

ACÉTYL-L-CARNITINE:
L’acétyl L-Carnitine (ALCAR) est une forme unique de L-Carnitine qui possède d’incroyables propriétés stimulant le cerveau et le corps.
 
Plus important encore, c’est l’un des composés anti-âge et de stimulation des mitochondries (amélioration de l’énergie cellulaire) les plus reconnus qui aient jamais été découverts.
 
L’ALCAR a fait ses preuves :
 
  • il réduit la dépression avec une puissance comparable à celle des antidépresseurs (avec beaucoup moins d’effets secondaires)*
  • il protège et répare les neurones contre les dommages (comme ceux causés par le diabète par exemple)*
  • Il améliore la sensibilité à l’insuline*
  • il améliore la santé cardiovasculaire*
  • il combat les effets secondaires du vieillissement, comme le déclin neurologique et la fatigue chronique*
  • il augmente la fonction des mitochondries en amplifiant leur capacité à produire de l’énergie*
 
On sait notamment que l’ALCAR provoque une perte de graisse, non pas à cause d’un mécanisme intrinsèque à l’ALCAR, mais simplement parce que ceux qui le prennent deviennent plus actifs physiquement grâce à l’énergie et à la vitalité qu’il procure.
 
Entre les puissants effets antidépresseurs, les bénéfices généraux anti-vieillissement/longue durée, la protection du cerveau, l’augmentation de la combustion des graisses/perte de poids et l’augmentation des niveaux d’énergie, font de lui un complément indispensable.
ACIDE ALPHA-LIPOÏDIQUE (idéalement R-ALA)
L’acide alpha-lipoïque (ALA) est un composé mitochondrial impliqué dans le métabolisme énergétique et le système antioxydant. Il permet une réduction brève mais puissante de l’oxydation en augmentant les enzymes antioxydantes, ce qui protège contre une variété de maladies inflammatoires et oxydatives comme la neurodégénérescence*
 
L’ALA s’accumule dans diverses régions du cerveau dès l’heure qui suit son ingestion et il a été démontré qu’il protège contre la mort des cellules neuronales*.
 
L’ALA (en particulier le R-ALA) est l’un des composés les plus puissants, étayé par des preuves, pour la réparation et l’optimisation des mitochondries*.
BIOFLAVONOÏDES D'AGRUMES (Hespéridine, Rutine, Naringenine)
L’hespéridine est le principal composé bioactif des pelures d’orange, avec la naringénine. Ce sont de puissantes molécules antioxydantes et anti-inflammatoires* capables de protéger contre plusieurs maladies dégénératives et notamment les maladies du cerveau. Ces effets sont en partie dus à leur capacité à prévenir le dysfonctionnement des mitochondries, à stimuler le NAD+** et à combattre le stress oxydatif*.
 
** Nicotinamide adénine dinucléotide
CATÉCHINES DU THÉ VERT:
Les catéchines du thé vert (Camellia Sinensis) sont quatre molécules phytochimiques, dont la plus puissante est l’épigallocatéchine-3-gallate (EGCG). Elle est impliquée dans les bienfaits de presque tous les systèmes organiques du corps à des doses que vous pouvez facilement obtenir en buvant simplement du thé vert. L’EGCG est neuroprotecteur* cardioprotecteur* anti-obésité* anti-cancérigène* anti-diabétique* et un puissant protecteur des mitochondries*.
 
Dans un essai en double aveugle de 12 semaines publié dans l’American Journal of Clinical Nutrition, les chercheurs ont donné à 38 adultes en surpoids (âgés de 20 à 50 ans) un supplément quotidien de polyphénols ou une pilule placebo. Le supplément de polyphénols contenait un mélange d’EGCG (épigallocatéchine-3-gallate, que l’on trouve dans le thé vert) et de resvératrol. Les personnes prenant le supplément de polyphénols ont constaté une augmentation très significative de la fonction des mitochondries dans leurs muscles par rapport aux personnes recevant le placebo.
CACAO:
Tout comme l’extrait de thé vert, le cacao contient plusieurs substances phytochimiques puissantes, dont le flavan3-ol et l’épicatéchine.
 
Ces catéchines ont de nombreux avantages pour la santé, allant des effets anti-âge sur la peau à la stimulation de l’humeur et de la production d’énergie mitochondriale.
 
C’est également l’une des plus riches sources de PQQ, qui est un puissant stimulateur de la biogenèse mitochondriale.
 
La combinaison phytochimique unique dans le cacao d’épicatéchine, de flavan-3-ol et de PQQ a probablement des effets synergiques – faisant du cacao une concoction extrêmement puissante pour l’énergie et la santé des mitochondries.
B3 VARIANTES (NMN, NR, Niacine et Niacinamide):
Le NAD+ a reçu beaucoup d’attention ces dernières années comme étant probablement l’un des composés les plus importants pour la lutte contre le vieillissement, la prévention des maladies, la prévention des lésions de l’ADN et la longévité. Il se trouve également être l’un des composés les plus importants dans la régulation de la production d’énergie mitochondriale.
 
Plusieurs études ont maintenant montré que l’augmentation des niveaux de NAD+ peut avoir de profonds effets anti-vieillissement, et peut même “redonner de la jeunesse aux vieux rats” (pour voler certains des titres des médias)*.
 
C’est là qu’intervient la vitamine B3 (et ses versions, comme la niacine, la niacinamide, le riboside nicotinamide et le mononucléotide nicotinamide)… Ils augmentent les niveaux de NAD+*.
 
Bien que l’accent soit désormais mis sur le riboside nicotinamide (NR) et le mononucléotide nicotinamide (NMN), les meilleures recherches disponibles indiquent que ces ingrédients extrêmement coûteux ne sont peut-être pas sensiblement supérieurs à l’ancienne niacine et au niacinamide (qui sont bien moins chers et plus faciles à absorber en grandes quantités). En fait, certaines recherches suggèrent que les NR et les NMN se décomposent dans le tube digestif en niacinamide*.
 
En d’autres termes, il n’est probablement pas très logique de dépenser des sommes exorbitantes pour ces versions fantaisistes de niacine/niacinamide (NR ou NMN) alors qu’elles peuvent de toute façon être digérées dans la niacinamide avant d’être absorbées dans le sang.
 
Il est cependant vrai que le NAD+ est un composé d’une importance capitale pour promouvoir la fonction mitochondriale et la production d’énergie chez les jeunes. Tous ces dérivés B3 augmentent considérablement les niveaux de NAD+.
 
N-ACÉTYL CYSTÉINE (NAC):
La N-acétyl cystéine est une variante spéciale de l’acide aminé riche en soufre qu’est la cystéine. Il s’agit en fait d’un complément couramment utilisé en médecine conventionnelle, dans le contexte de la toxicité de l’acétaminophène (médicament couramment utilisé mais qui est également très toxique pour le foie et qui épuise l’un des composés les plus importants de l’organisme pour la détoxification et la protection antioxydante – le glutathion)*.
 
Pourquoi la NAC est-elle utilisée à cette fin ? Parce qu’elle possède une capacité unique et puissante de reconstituer rapidement des niveaux sains de glutathion.
 
La NAC a fait l’objet d’une étude très approfondie, avec près de 1 000 essais cliniques déjà réalisés à partir de 2020. Elle présente d’innombrables avantages avérés :
 
  • ses effets antioxydants protègent l’ADN*
  • elle favorise la santé du foie et la désintoxication*
  • traitement de la BPCO et d’autres symptômes respiratoires*
  • elle stimule les fonctions cérébrales et améliore la santé mentale*
  • elle améliore la santé de la peau,
  • elle améliore l’humeur (lutte contre la dépression et les troubles bipolaires)*
  • elle réduit la fatigue après l’exercice physique*
  • elle améliore considérablement la fonction mitochondriale (et protège les mitochondries contre les dommages)*.
RESVERATROL (idéalement Trans-Resveratrol)
Le resvératrol est un composé bénéfique présent dans le vin rouge qui est associé à l’allongement de la durée de vie. Il est produit dans la peau des raisins comme défense contre les insectes.
 
Il agit principalement par l’intermédiaire d’un composé appelé SIRT1 et d’un autre appelé NAD+ pour exercer ses effets d’augmentation de l’énergie et de la longévité. Ensemble, ces deux composés constituent notre plus important circuit anti-âge, de stimulation des mitochondries et de longévité.
 
Lorsque l’organisme est soumis à un stress et à une inflammation/oxydation chronique, certaines protéines cellulaires (des choses comme les enzymes, et même l’ADN) sont acétylées – un acétyle leur est ajouté. Cela endommage essentiellement la structure et la fonction de ces protéines cellulaires importantes (qui peuvent être impliquées dans des processus cellulaires clés, par exemple, dans la production d’énergie).
 
SIRT1 est une sorte d’enzyme pac-man qui “mâche” les groupes acétyles d’autres protéines (y compris l’ADN). En éliminant les groupes acétyles, elle permet à ces protéines de continuer à fonctionner de manière optimale et peut même aider à prévenir et à réparer les dommages causés aux gènes. Imaginez que vous remettez vos protéines cellulaires, vos enzymes et votre ADN dans l’état où ils étaient quand vous étiez jeune.
 
Protéines désacétylées = protéines jeunes
Protéines acétylées = anciennes protéines
 
Là encore, SIRT1 aide essentiellement à transformer les protéines plus anciennes en protéines plus jeunes. SIRT1 a été reconnue pour aider à protéger contre les maladies liées à l’âge, telles que les maladies cardiovasculaires, le cancer et la neurodégénérescence.
 
Quelle est donc la place du resvératrol ?
 
Le resvératrol est un stimulant direct de la voie de la SIRT1 et il stimule le NAD+, qui est comme la pédale d’accélérateur de la voie de la SIRT1.
 
C’est un puissant stimulant de nos mitochondries et de notre système de défense antioxydant interne* et il est prouvé qu’il a toutes sortes d’effets anti-âge incroyables, comme:
  • l’activation des gènes de longévité*
  • la stimulation de la biogenèse mitochondriale*
  • l’augmentation des niveaux de NAD+ (un composé essentiel pour l’énergie, la longévité et la lutte contre le vieillissement)*
  • la protection contre les maladies cardiaques*
  • la lutte contre l’insulinorésistance*
  • l’augmentation du flux sanguin (et l’apport d’oxygène et de nutriments) vers le cerveau*
  • la lutte contre les cellules sénescentes (cellules immortelles qui produisent des composés inflammatoires qui sont l’un des principaux mécanismes du vieillissement)
  • l’activation de l’autophagie (une autre voie clé de la longévité)*
  • l’amélioration de la fonction immunitaire*
  • combattre le stress oxydatif et l’inflammation*
  • combattre/prévenir le cancer*
  • des effets stimulants sur l’humeur et antidépresseurs*
  • l’amélioration de l’énergie physique, la résistance et l’endurance*.
 
De plus, contrairement à d’autres antioxydants qui interfèrent avec les adaptations induites par l’exercice* comme la synthèse des protéines musculaires et la biogenèse mitochondriale, le resvératrol semble renforcer les bienfaits physiologiques de l’exercice. En fait, les recherches ont démontré que chez les animaux, il DOUBLE leur capacité de résistance avant l’épuisement (c’est-à-dire qu’ils ont eu de l’énergie pendant beaucoup plus longtemps que les animaux ne prenant pas de resvératrol)*.

TABLEAU RÉCAPITULATIF